L’histoire

La Cendrillon c’est le nom d’un lieu-dit situé sur la commune d’Ornaisons, près de Narbonne, en terre occitane.

Ce nom s’enracine dans la nuit des temps. Il désigne une  vieille auberge placée depuis des temps immémoriaux en bordure de la voie romaine, l’Aquitania. Cette voie reliait Narbonne à Toulouse et enjambait  l’Orbieu, rivière au cours capricieux, tout près du Domaine.

Au Cinquième siècle, Sidoine Apollinaire, gendre de l’empereur romain d’Occident, Avitus, fit de nombreux séjours aux environs de La Cendrillon. Dans une lettre datant de 479  après JC, il en loue la beauté, l’ordonnance des thermes, des colonnades, des oliveraies et surtout de la qualité des vignobles.

Historical map La Cendrillon

La maison dans les cyprès du Domaine La Cendrillon

Au long des siècles, le château d’Ornaisons et La Cendrillon vécurent la grandeur et la décadence de l’empire de Rome, la magnificence du roi des Wisigoths, Théodoric le Grand, les razzias sarrasines du VII ème et VIII ème siècle, les chevauchées épiques du Comte carolingien, Guilhem de Gellone, la chute et les malheurs de Bernard Trencavel, vicomte de Béziers, emporté dans la tourmente cathare et broyé par la croisade albigeoise.

C’est seulement au XIII ème siècle qu’Ornaisons, son château et son village, fit son entrée dans le royaume de France.

Comme les vieilles cités romaines, jusqu’à la révolution, la commune d’Ornaisons fut dirigée par deux consuls élus.

L’un d’eux, Jean-Pierre Ajac, fut l’ancêtre de Robert Joyeux.